Proposer un projet

La Solidarité se déchaîne à l'asso PACTE 62 !

À propos du projet 

Les épiceries solidaires de PACTE 62 C'est 1300 familles bénéficiaires par semaine soit 5200 familles par mois soit en moyenne 20 000 personnes concernées par mois !

L'association PACTE 62 souhaite investir dans des vitrines frigo et/ ou des chambres froides positives et négatives pour nos 6 épiceries solidaires ainsi que dans un camion (3T5) supplémentaire. En effet, depuis le début de la crise sanitaire nous avons de nouveaux donateurs et mécènes et les dons en produits frais augmentent et ces donateurs nous disent souhaiter continuer à travailler avec nous même après la crise dans la mesure où nous avons continuer à fonctionner auprès de nos bénéficiaires même si la réorganisation a été gigantesque pour respecter les obligations et recommandations. De plus nous avons été très réactifs afin d'organiser les collectes et la réception des dons, de plus nous avons aussi une personne dédiée à la délivrance des documents cerfa "reçu au titre de dons à un organisme d'intérêt général", nous faisons le maximum pour être réactif au jour le jour.

À propos du porteur de projet 

Histoire de notre association

La création de notre mouvement est née en 1997 à l’initiative de salariés de Promodès et Carrefour qui étaient, bien avant les règlementations et la Loi, sensibilisés à la lutte contre le gaspillage alimentaire.

PACTE est alors un réseau constitué de plusieurs associations à but non-lucratif, intégrées au tissu social de leur département. Leur but est d’apporter une aide alimentaire à des personnes en situation de grande précarité et à des personnes sous protection juridique.

Notre association PACTE 62 (Pour Agir Contre Toute Exclusion dans le Pas de Calais) a été créée en 2002 avec l’ouverture d’une première épicerie sociale sur la commune de Lens. En 2003 et 2004, les épiceries de Bully-les-Mines et d’Hénin-Beaumont ont vu le jour, en partenariat avec les villes d’accueil.

En 2006, le siège social de l’association a été transféré sur Liévin avec l’ouverture d’une épicerie sociale dans des locaux mis à disposition par la commune.

Puis ce fut l’ouverture de trois nouvelles épiceries : Harnes en 2009, Béthune en 2011 et Libercourt en 2016.

Pour qui œuvrons-nous ?

A ce jour, notre association accueille essentiellement des publics en grande difficulté (fragilisés, défavorisés, vulnérables, marginalisés ou en voie de l'être, en situation de handicap, malades, etc.). Souvent en rupture de liens sociaux.

Ces bénéficiaires sont de tous âges et milieux sociaux divers car personne n’est à l’abri d’un accident de vie.

Leurs ressources sont essentiellement constituées des minimas sociaux (RSA, AAH, etc.) et leur « reste à vivre » nécessite impérativement une aide complémentaire.

Les familles inscrites se composent en majorité d’au moins un enfant ; elles sont monoparentales, couples séparés, divorcés, ou pacsés. Eventuellement sous protection juridique. A plus de 80% ce sont des femmes qui fréquentent nos épiceries sociales et solidaires.

Socle éthique et nouveau logo

Lors de l’actualisation du Projet associatif, notre Association a réaffirmé les convictions qui constituent le socle éthique de nos actions, relations et orientations :

Solidarité - Dignité - Humanisme 

La Solidarité qui s'exprime sous la forme d'une aide matérielle et d'un soutien moral.
La Dignité qui assure à toutes les Personnes accompagnées le même traitement, avec la même équité et le même respect.
L’Humanisme qui installe, au-dessus de toutes les autres valeurs, la Personne humaine au centre de nos préoccupations et de nos missions.

Dans le cadre de la rédaction de notre nouveau projet associatif, il nous est apparu nécessaire de faire évoluer notre logo, pour lui donner Sens, sans renier nos racines.

Nous avons adopté une forme en triangle, car c’est un symbole de progrès et de professionnalisme. Cette forme reprend la pyramide de Maslow sur la hiérarchie des besoins des personnes que nous accompagnons. Pour montrer la nouvelle dynamique engagée, le triangle est légèrement penché vers la droite. Les lignes montantes dévoilent le chemin à parcourir dans notre projet.

Le socle, en Bleu, évoque l’Espoir mais fait aussi référence à Promodès Carrefour, partenaire historique de notre association. Le Vert, couleur de la nature, inscrit notre mission de défense de l’Environnement par la lutte contre le gaspillage. Le Rouge décrit l’Enthousiasme qui nous anime. L’Orange désigne la Solidarité, valeur principale que nous défendons. Le Jaune marque la Vie, l’Accomplissement et l’Epanouissement pour tous les acteurs concernés dans ce projet.

Notre Territoire d’intervention

PACTE 62 est installée sur les arrondissements de Lens et de Béthune. Ses épiceries sociales et solidaires sont signalées par une épingle sur les communes mises en exergue. 

Ce territoire correspond en grande partie à l’ancien bassin minier du Pas-de-Calais qui se caractérise par un taux de chômage élevé (+10 points par rapport à la moyenne nationale) et un taux de pauvreté nettement supérieur au niveau régional et national.

Dans l’attente des effets des politiques publiques avec un ambitieux programme de reconversion en matière d'aménagement et de développement économique, notre association s’attache à améliorer les conditions de vie des habitants et à leur redonner du pouvoir d’achat. Espérant, par ces actions, développer leurs capacités d’agir et de saisir les opportunités à l’emploi qui pourront se présenter.

Nos Missions et objectifs opérationnels

Face à l’aggravation des inégalités sociales, notre association se mobilise pour Lutter contre toutes les formes d’exclusion en accentuant ses actions au côté des personnes fragilisées.

Au-delà de la simple diffusion de produits de nécessité, notre projet s’installe comme un Lieu d’échange et de partage en prenant appui sur l’aide alimentaire apportée. Cette aide alimentaire est un moyen de fédérer nos publics autour d’autres thématiques telles que la santé, le logement, l’emploi, l’éducation, la culture, la gestion du quotidien et plus généralement toutes problématiques sociales. Notre volonté est de mettre en place des systèmes d’accompagnement sous forme d’ateliers éducatifs. En complément, nous pouvons ainsi être amenés à proposer des loisirs culturels ou sportifs ou encore de l’aide à la recherche d’emploi.

Donner une place au bénévolat qui tient une place spécifique au sein de notre association, complémentaire et non concurrentielle au travail rémunéré. Nous nous devons de valoriser leurs actions qui constituent des expériences reconnues.

Les principes qui guident nos actions

Ces principes s’expriment dans les Valeurs d’actions

Le Respect qui consiste à traiter, sans discrimination ni stigmatisation, avec égards, chaque personne accueillie.
La Responsabilisation des personnes accueillies dans leurs actes de la vie quotidienne et leurs comportements vis-à-vis des autres.
La Tolérance, une attitude qui consiste à accepter chez autrui sa manière de penser et d’agir, à respecter ses idées et principes.
La Reconnaissance de l’autre dans sa différence, ou l’Altérité, qui implique la compréhension des particularités de chacun, la capacité d’ouverture aux différences sociales et culturelles.

Ces missions nécessitent des postures et des actions adaptées

L’Accueil est fondamental pour établir le contact et retisser spontanément du lien social.
L’Ecoute est une attitude de vigilance, pour mieux comprendre l’autre dans sa complexité.
L’Accès à l’autonomie, aux Responsabilités, à l’Estime de soi qui permet de mettre en œuvre des projets de vie au travers de solutions adaptées.

Nos moyens

Pour remplir nos missions, nous disposons de moyens adaptés aux activités.

Logistique : la collecte et la répartition des produits (alimentaires frais ou surgelés, secs et appertisés, de droguerie et de bazar) est assurée par 2 véhicules de 3,5 tonnes réfrigérés avec hayon, conduits par 2 chauffeurs titulaires et 2 chauffeurs en contrats PEC. D’autres approvisionnements sont effectués par des transporteurs partenaires ou en sous-traitance que nous tenterons de limiter par la location d’un camion de grand volume lorsque l’un des chauffeurs aura validé son permis PL. Le planning d’organisation des circuits est géré en interne et la manutention est assurée par les chauffeurs et le personnel des magasins.

Stockage : les produits sont déposés dans 3 zones de stockage dont 2 louées en externe et 1 bâtiment annexé au siège social de Liévin. Les frigos industriels permettent de respecter les règles d’hygiène et un relevé journalier vérifie le respect de la chaîne du froid. Un atelier de découpe de certains produits alimentaires est installé sur Liévin dans le respect des règles draconiennes du métier.

Distribution : elle est assurée dans les 6 magasins, épiceries sociales et solidaires de l’association, conformes aux normes du commerce alimentaire et aux règles d’hygiène pour les produits frais et surgelés. Ces magasins sont achalandés comme toutes épiceries traditionnelles, en libre-service avec un service d’accueil, de caisse et de pesée.

Invendus et déchets : certains invendus sont donnés à des associations caritatives, humanitaires, les palettes et caddies sont restitués aux transporteurs et les déchets résiduels sont sous-traités dans les règles en vigueur.

Accompagnement individuel des bénéficiaires : Lors des ateliers, les bénéficiaires se rassemblent dans les salles de réunions attenantes aux magasins ou dans des locaux mis à disposition par les communes partenaires.

Orientations stratégiques et Actions

Dans le cadre de l’élaboration du Projet associatif, 11 actions prioritaires ont été identifiées et classées en 2 orientations. Ces actions ont fait l’objet d’une description détaillée qui est simplifiée dans cette présentation.

Orientation 1 : Consolider l’existant

Action 1 : Rechercher un équilibre d’exploitation 

Action 2 : Mise en place du Comité Social et Economique

Action 3 : Travail de Réflexion sur la Convention Collective, changer ou pas

Action 4 : Professionnalisation des ressources humaines

Action 5 : Ecrire les procédures Règlement Général sur la Protection des Données

Action 6 : Guide des bonnes pratiques de l’ESS

Orientation 2 : Développement

Action 7 : Stratégie de communication

Action 8 : Renforcement de notre ancrage territorial 

Action 9 : Développer des Activités d’accompagnement

Action 10 : Créer une structure d’insertion par l’activité économique

Action 11 : Développer un modèle solidaire 

Action 1 : Rechercher un équilibre d’exploitation 

Notre objectif est de dégager une capacité d’autofinancement pour pérenniser les emplois et assurer les actions de développement par la maîtrise de la gestion et des investissements.

Sous la responsabilité de la Directrice et du Comptable, l’action est déjà engagée et doit être développée à partir de l’exercice 2020 avec la collaboration du cabinet d’expertise comptable.

Une information régulière sera faite au Conseil d’Administration par l’intermédiaire de son Trésorier par exemple.

Action 2 : Mise en place du Comité Social et Economique

Sous la responsabilité de la Directrice, sans la présence interne d’une Organisation syndicale, les élections ont été  organisées pour une installation du CSE en janvier 2020.

Action 3 : Changement de Convention Collective ou pas

Pour s’adapter à l’activité sociale de l’association plutôt qu’à une activité de commerce (erreur lors de l’immatriculation initiale), nous envisageons de changer la convention collective actuelle (commerce de détail alimentaire) pour une CNN Animation (IDCC 1519) ou Organismes humanitaires (IDCC 1261). Sujet à l’étude car l’activité principale reste néanmoins la vente.

Action 4 : Professionnalisation des ressources humaines

Pour optimiser l’organisation, nous envisageons une montée en compétences l’ensemble des ressources humaines pour faire face aux besoins des bénéficiaires tout en préservant les valeurs de l’association, source de Sens. Les techniques managériales seront adaptées au secteur de l’Economie Sociale et Solidaire (particulièrement Guide des bonnes pratiques et agrément ESUS). Cette action impactera les Administrateurs bénévoles, les Salariés mais aussi les Bénévoles de terrain.

Action 5 : Ecrire les procédures Règlement Général sur la Protection des Données

Les associations y sont soumises dès lors qu’elles collectent et traitent des données dites personnelles. Le RGPD s’applique aux données papier et aux données numériques.

Sous la responsabilité du Comptable et du secrétariat, en partenariat avec les CCAS et les communes, une procédure sera écrite en 2020 pour faire face aux risques inhérents aux failles de sécurité et répondre aux demandes de rectification ou d’accès des bénéficiaires. Cette procédure fera l’objet d’une validation par le Conseil d’Administration.

Action 6 : Guide des bonnes pratiques de l’ESS

La Loi « ESS » de 2014 prévoit que les associations doivent présenter des informations sur l'application des pratiques définies par le « guide des bonnes pratiques de l’ESS ».

Ce guide est nécessaire pour obtenir l’agrément ESUS (Entreprise Solidaire d’Utilité Sociale). Il sera mis en forme par les Administrateurs et la Directrice avec l’appui de l’APES. Une information sur sa mise œuvre sera faite auprès du CSE et du Commissaire aux Comptes.

Action 7 : Stratégie de communication

La communication devra affirmer le professionnalisme de l’association, être plurielle mais adaptée aux différents publics. Elle accompagne les actions de développement.

Sous la responsabilité du Conseil d’Administration, elle est orchestrée par la Directrice pour être déployée dès 2020. Le nouveau logo et la charte graphique seront déclinés sur tous les supports de communication et les enseignes des boutiques seront modifiées.

Un Plan de communication a été décliné tenant compte des actions à mettre en œuvre vers les bénéficiaires et les partenaires tout en montrant notre appartenance à l’Economie Sociale et Solidaire.

Action 8 : Renforcement de notre ancrage territorial 

Pour servir plus de personnes démunies sur un territoire dont les besoins sociaux sont très importants, notre Projet prévoit d’élargir notre implantation géographique et l’accès à nos épiceries sociales et solidaires à de nouveaux bénéficiaires. Sous la responsabilité des Administrateurs, de la Directrice et de la Chargée de mission, notre planning prévoit un déploiement dès janvier 2020 avec une actualisation annuelle. Il faudra, dans ce contexte, formaliser les procédures pour sécuriser ces opérations. La recherche de nouveaux mécènes et de nouveaux partenaires en engageant une coopération avec des producteurs locaux et les filières alimentaires devra se faire concomitamment à l’ouverture de nouvelles épiceries solidaires et à l’accueil de nouveaux bénéficiaires.

Action 9 : Développer des Activités d’accompagnement

Au-delà de l’Aide alimentaire, pour répondre aux besoins des bénéficiaires selon leurs motivations, notre association devra créer de nouveaux Ateliers dans les secteurs où ces activités ne sont pas pourvues par un CCAS ou une association.

A partir de fin 2019, pour un déploiement par séquençage compte-tenu du nombre de projets à développer, l’équipe sera renforcée par l’embauche d’un Technicien d’Intervention Sociale et Familiale. L’association envisage de créer une Ecole du consommateur avec un accompagnement à la bonne nutrition (partenariat Institut Pasteur de Lille), un Atelier cuisine, intergénérationnel, pour apprendre à utiliser les produits de saison, un Atelier esthétique avec fabrication de produits d’entretien ou d’hygiène à faible coût et un Atelier couture et vestimentaire. Ce dispositif pourra être complété par des actions de lutte contre l’illectronisme, une assistance administrative et la Gestion du budget familial. Nous envisageons aussi de créer un Espace de vie sociale, lieu de conseil, d’écoute et de partage, un Atelier citoyenneté et d’organiser des sorties découvertes, culturelles et touristiques. Dans ce contexte, il nous faudra rechercher des financements spécifiques et des locaux lorsque les boutiques ne sont pas pourvues d’une salle de réunion.

Action 10 : Créer une structure d’insertion par l’activité économique

Pour faciliter l’insertion sociale et professionnelle de personnes éloignées du monde du travail, nous envisageons, dans le cadre du dispositif Ateliers Chantiers d’Insertion, de transformer des contrats de bénévolat en contrat de professionnalisation pour des métiers de force de vente et/ou en logistique.

Sous la responsabilité de la Directrice, nous entrevoyons d’initier cette opération dès 2021, pour un déploiement dans un premier temps de quelques ETP selon accord de la Direccte et des partenaires sollicités.

Action 11 : Développer un modèle solidaire 

L’objectif est de développer les partenariats avec les associations caritatives qui œuvrent auprès de nos bénéficiaires ou nos potentiels bénéficiaires en s’appuyant aussi sur l’expérience d’autres épiceries sociales et solidaires.

Le côté solidaire sera également développé de manière originale en valorisant par une formalisation systématique les interventions des bénévoles sur des sujets spécifiques  (exemple : retraité d’Enedis sur les économies d’énergie, coiffeuse en retraite pour coupe et coiffure, etc.)

Nous prévoyons d’ouvrir l’accès aux étudiants de toute l’Université d’Artois ne pas se cantonner à l’IUT de Béthune, et ne pas rechercher de contribution extérieure les concernant puisqu’ils sont «Notre» avenir.

Nous pensons, pourquoi pas étudier la possibilité d’ouvrir l’accès à des personnes en contrat d’insertion (CDDI) durant le temps du parcours en structure ce qui va demander un travail de développement des relations avec les SIAE des trois territoires (CALL, CAHC, CABBALR)

Nous devons travailler également avec d’autres partenaires afin d’œuvrer dans le champ de la lutte contre le gaspillage.

Notre association bénéficie d’une reconnaissance d’intérêt général octroyée en 2006 et renouvelée le 3 juin 2019 ; ainsi l’association PACTE 62 est habilitée à recevoir des dons (en forme numéraire ou en nature) et à émettre des CERFA

La Direction Générale des Finances Publiques a attesté, par un certificat en date du 4 décembre 2018, le non assujettissement à la TVA des activités développées par notre association.

PACTE 62 est signataire depuis 2017 d’une convention d’adhésion et de la Charte d’engagements avec le Réseau ANDES France (Groupe SOS).

PACTE 62 adhère aussi à la Banque Alimentaire et à l’Agence du Don en Nature (ADN).

Les Partenaires de notre association

Fondateur : La Fondation d’entreprise Carrefour- Promodès

Partenaires institutionnels

L’État +, la Région des Hauts-de-France, le Département du Pas-de-Calais, la Caisse d’Allocations Familiales du Pas-de-Calais et le Fonds Social Européen.

Les Villes et CCAS partenaires

Les villes de Liévin, Bully-les-Mines, Hénin-Beaumont, Harnes, Béthune, Libercourt et Mazingarbe sur lesquelles sont implantées nos Epiceries Sociales et Solidaires.

Mais aussi les villes d’Aix-Noulette, Annay-sous-Lens, Capelle-Fermont, Carvin, Courcelles-lès-Lens, Dourges, Drocourt, Éleu-dit-Leauwette, Estevelles, Evin-Malmaison, Givenchy, Leforest, Lens, Loison-sous-Lens, Loos-en-Gohelle, Montigny-en-Gohelle, Noyelles-Godault, Noyelles-sous-Lens, Nœux-les-Mines, Oignies, Ostricourt, Sains-en-Gohelle et Vendin-le-Vieil.

Autres Partenaires

L’Université d’Artois, les Transports DUMONT, le Groupe Mercedes GORRIAS, le Club SOROPTIMIST de Béthune, certains comités locaux du secours populaire, la Mutuelle MACIF, la Caisse d’Épargne Hauts-de-France et Maisons et Cités, différentes associations du secteur en cours de conventionnement.

Les Entreprises donatrices lors de l’élaboration du Projet associatif

CARREFOUR , SODILOISON (LECLERC), DOMAINE PICARD, FOOD PLUS,EZDO, LEROY MERLIN, SAHINLER, SAINT PIERRE, ADIB, PENNEZ HERMAN, NEW LOG, DELIFRANCE, LOCANORD, DHL, France CARAIBES, VERT TIGE, ECO BUSINESS, SEDIS, SA DES EAUX MINERALES D'EVIAN, LA BROSSE ET DUPONT, LA COMPAGNIE FRUITIERE, AUCHAN, BHC, SCAL, LIDL SNC, TRANSPORT DUMONT, SCAFRUITS MONTBARTIER, BG BRESSOR, FROMAGERIE LESCURE, ST MICHEL BISCUITS SAS, ETS GEYER FRERES, ROCHEFONTAINE, HERTA, ETS DEBAERE, NORDIC SEAFOOD France, VIEUX POINTET, JACQUET, LE BEURRE NATURELLEMENT, INTERSNACK, TRANSGOURMET NORD, SAVEL, SAS LOOSDIVE INTERMARCHE, TRANSPORT BRAY, FJORD, EUROTECH, COMPAGNIE DES FROMAGES &RICHESMONTS, D.L.P.T. SARL, SARL DELASSUS, NOVADIE, ORANGINA SCHWEPPES, ROXANE, RANOU, CSF, REFRESCO France sas, SARL TRANSPORTS HEINE, DART France, SAIMLEASE, Denis et Fils, LUTTI.

64%
  • 1930

    collectés sur un objectif de 3000€

Terminé le 21 mai 2020

Projet RTE 
Avelin-Gavrelle
Auteur
association PACTE 62 (Pour Agir Contre Toute Exclusion)

Contreparties

Pour 5€ ou plus

interview  par téléphone afin de paraitre sur notre Facebook avec leur accord

Pour 25€ ou plus

Remerciements facebook,site internet,petit cadeau symbolique (panier solidaire)

interview téléphonique avec demande de photo et/ou logo afin de le noter sur nos réseaux

Vous bénéficiez d'une déduction fiscale de 66% (un don de 25 euros ne vous coûte en réalité que 8,50 euros).

 

Pour 50€ ou plus

remerciements facebook,site internet,petit cadeau symbolique (panier solidaire) plus conséquent 

interview téléphonique avec demande de photo et/ou logo afin de le noter sur nos réseaux avec leur accord

Vous bénéficiez d'une déduction fiscale de 66% (un don de 50 euros ne vous coûte en réalité que 17 euros).

Pour 100€ ou plus

nous avons une correspondante à la voix du nord qui nous soutientje sais qu'elle serait ravie de nous faire un article

Interview teléphonique pour Parution sur facebook avec photo et  / ou logo et internet

cadeau plus conséquent, panier solidaire+panier garni de chocolats

en fonction du nombre de contributeurs(et de leur lieu d'habitation) organisation d'un cocktail dinatoire de remerciements.

Vous bénéficiez d'une déduction fiscale de 66% (un don de 100 euros ne vous coûte en réalité que 34 euros).